Le 20 septembre dernier, durant la Journée mondiale de la qualité de l’air, la Région et l'organisme francilien Airparif ont lancé un lab où acteurs privés et publics pourront expérimenter plus vite des solutions innovantes pour respirer mieux et dont Ecomesure fait partie.

La qualité de l’air en Île-de-France s’améliore chaque année, mais à un rythme insuffisant. De trop nombreux citoyens restent exposés à des niveaux de pollution qui dépassent les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé.

Pour aller plus vite, et plus loin, il faut innover, trouver de nouvelles solutions et les mettre en œuvre. Or c’est l’objectif d’AirLab. Le premier lab au monde spécialisé dans la qualité de l’air est francilien. Il a été lancé ce 20 septembre, Journée mondiale de la qualité de l’air, par Airparif et ses partenaires, au premier rang desquels la Région.

Installé dans les locaux parisiens de l’organisme de la surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France, AirLab rassemble des acteurs privés (grandes entreprises, PME, start-up), des acteurs publics (Région, Ville de Paris, Métropole du Grand Paris, État) et des citoyens qui, tous, s’engagent pour améliorer la qualité de l’air.

AirLab pourrait préfigurer un futur pôle de compétitivité dédié à la qualité de l’air. En attendant, il s’inscrit pleinement dans la démarche de Smart Région et s’avère complémentaire avec le Domaine d’intérêt majeur dédié à la qualité de l’air soutenu par la Région : le réseau francilien « Qualité de l’air, Impacts sanitaires et Innovations technologiques et  politiques », géré par l’université Paris-Est Créteil.

Les utilisateurs actuels d'AirLab : Acoem group, Aria Technologies, Climate City, Ecomesure, Elichens, Environnement SA, Eynix, France Air, Geo4cast, Geovélo, IFP Energies nouvelles, Lyle city, Mobiltechpeople, Numtech, Partnering robotics, Planetwatch, Les Respirations, Rimalu Technologies, Rincent Air, Tera, Vaisala.

Plus d'infos sur www.airlab.solutions/fr